Nos tutelles

CNRS UPS Enseeiht

Rechercher




Accueil > Carnet

Décès de Christian MAYOUX

par Laurence Laffont - publié le , mis à jour le

Christian MAYOUX, Directeur de Recherche au CNRS, est décédé le 29 octobre 2020 à l’âge de 84 ans. Nous sommes nombreux à avoir connu ou côtoyé Christian. Responsable scientifique éminent du Laboratoire de Génie Electrique de Toulouse (LGET), devenu LAPLACE, Christian a soutenu sa thèse d’Etat en 1972. Spécialiste des décharges partielles et de leurs interactions avec les surfaces isolantes, sujet de sa thèse, Christian s’est ensuite intéressé aux mécanismes de dégradation des isolants polymères sous champ électrique incluant les mécanismes d’arborescence. Il a été à l’origine de plusieurs thématiques de recherche toujours en cours au LAPLACE telles que les décharges luminescentes à pression atmosphérique et les phénomènes de luminescence des polymères. Christian a été un des pionniers des « sciences pour l’ingénieur », ensemble de disciplines qui sous-tend des approches scientifiques en très forte interaction avec les milieux industriels. Par ailleurs, Christian a été le fer de lance des collaborations internationales du LGET développant d’étroites relations avec le Canada, les USA, le Japon, la Chine et l’Indonésie, notamment à travers ses activités au sein des conférences IEEE.

Christian s’était éloigné de la communauté scientifique depuis une dizaine d’années mais il laissera dans nos cœurs l’image d’un homme profondément humain, portant très haut ses valeurs humanistes, aimant ses racines, les Landes, le pays Basque, le rugby et la chistera, et un infatigable ambassadeur de la culture française partout où il allait – « a real French gentleman » comme en a témoigné récemment un de ses collègues et amis d’Albion. Toutes nos pensées vont à sa fille Christine et à son fils Stéphane.

Adieu Christian, tu resteras dans nos cœurs.

PNG - 133.3 ko
Christian MAYOUX (à droite) en compagnie de Robert Lacoste (à gauche) et d’Eric Forster (au milieu), au cours du repas de gala de la première ICSD (International Conference on Conduction and Breakdown in Solid) organisée à Toulouse et dont il était « General Chairman » (1983)